300-115 certification exam 210-060 braindumps AWS-SYSOPS answer analysis 70-532 answer analysis

Le papier la bête noire du développement durable ? | Margy Consultants
Logo Margy Consultants

Nous contacter :

Newsletter :

Suivez-nous :

Source : Freepik

Le papier doit-il encore être considéré comme la bête noire du développement durable ?

Le papier, victime de beaucoup d’affirmations inexactes

Nous avons tous entendu parler des entreprises qui se lançaient dans la tendance du « zéro papier ». Cela dans un souci de préservation de l’environnement et du développement durable. Beaucoup d’entre elles ont proliféré et relayé des affirmations parfois inexactes concernant l’utilisation du papier au quotidien et son impact néfaste sur l’environnement.

Ces campagnes menées contre l’utilisation du papier sont-elles justement dirigées ? Où sont-elles le résultat de mythes venu obstruer la réalité ?
Beaucoup de ces dires erronés partent du principe que le fait de couper les arbres détruit les forêts et nuit à l’environnement. Pour créer du papier, il faut du bois que l’on obtient en coupant des arbres, en les travaillant et en les transformant. Mais pas n’importe comment.

Néanmoins, dans le cadre d’une gestion et d’un développement durable des forêts, il est bénéfique de prélever une partie des arbres et d’en replanter de nouveaux. On permet ainsi d’agrandir et de densifier les forêts correctement gérées. Par ailleurs, la communication numérique est loin d’être neutre au niveau de son impact sur l’environnement.

Le 100 % numérique est-il possible et réellement bénéfique ?

Il est difficile pour une entreprise de délaisser complètement le support papier au profit du numérique. Cela demande aux divers collaborateurs de bouleverser leurs habitudes et de mettre en place une organisation tout à fait inédite. De plus, les consommateurs doivent approuver et suivre ce changement, qui ne se veut pas si écologiquement durable qu’il n’y paraît. Les technologies de l’information et de la communication génèrent la sixième demande mondiale la plus importante en terme d’électricité.

Le papier reste le support préféré des consommateurs et son utilisation est toujours bien ancrée dans leurs habitudes. Beaucoup d’entre eux n’ont pas le réflexe ou l’envie d’aller éplucher leurs mails pour prendre connaissance des publicités et informations de l’entreprise. Les publicités les plus consultées restent donc celles que l’on reçoit au format papier dans nos boîtes aux lettres.

Le papier et le numérique ont tous deux une place à jouer pour l’avenir du développement durable. Puis l’objectif « zéro papier » reste pour l’instant très difficile à atteindre pour les entreprises. L’organisation TWO SIDES a prouvé qu’il ne serait pas aussi efficace que ce que l’on pensait jusqu’alors.

Les études pointent du doigt les mauvaises informations des entreprises

Les études menées par TWO SIDES, organisation mondiale visant à démonter ces allégations inexactes, prouvent que les entreprises communiquent de la mauvaise manière sur cet aspect du développement durable. D’après l’initiative, 78% des entreprises interrogées mènent des campagnes qui comportent des informations fausses sur les effets de l’utilisation du papier.

TWO SIDES est parvenu à persuader 61% des entreprises mondiales à mettre un terme à leur diffusion d’affirmations erronées en termes d’environnement. Il est nécessaire d’agir aujourd’hui dans une logique de développement durable et de préservation des ressources. C’est ainsi que le papier est devenu le bouc émissaire d’une problématique beaucoup plus globale et beaucoup plus complexe.

L’ensemble des enquêtes sont disponibles sur le site de l’association.


Autres articles :

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.